Billets d'humeur du mois d'octobre 2017

Textes de Jean-Claude Carlier (Curé)


 

Dimanche 1 octobre

L'automne s'en vient avec sa palette de couleurs qui vont tranquillement embraser les feuilles des arbres. Saurons-nous contempler la nature en ses plus beaux atours ? Mais je n’oublie pas que demain ou hier, je n’ai pas aidé la nature. Avec bien d’autres terriens, je contribue à polluer l’atmosphère. Je suis responsable avec les autres de la blessure dont souffre la couche d’ozone. Si des coins du monde ne respirent plus, il faut reconnaître que nous n’exploitons pas convenablement les forêts. Que d’arbres sont prisonniers du béton, que de plantes sont passées de vie à trépas parce qu’on a contaminé le sol. Il faudrait organiser des excursions dans les plus belles régions du monde. Une sorte de pèlerinage pour nous convertir tous et toutes au respect de la nature. Il ne s’agit pas de démolir nos inventions ou même de cesser d’inventer, mais de composer avec la nature, de respecter ses droits et ses lois. Saluons l' Automne. "Mon frère, que ta fête me soit lumière. Automne aux générosités qui s’étalent, déploie-les non seulement pour les riches et les comblés comme moi mais aussi et surtout pour tant d’hommes et de femmes qui luttent contre la mort dans des régions stériles, pour tant d’enfants qui ne connaîtront pas tes couleurs parce que l’hiver de la faim les aura emportés. Automne, ma saison, mon frère, mon vent de tempête et ma brise, mon créateur de paysages et de rêves, appelle-moi à protéger notre jardin, la terre de demain".


 

Dimanche 8 octobre

Le stress, nous en parlons tous, mais nous ne connaissons pas toujours sa véritable signification. Ceci est dû au fait que le stress provient à la fois des bonnes et des mauvaises choses qui nous arrivent. Les choses qui nous causent du stress ne sont peut-être pas un problème pour notre voisin, et celles qui lui causent du stress ne nous inquiètent peut-être pas du tout nous-mêmes C’est la façon dont nous considérons certains événements et la manière dont nous y réagissons surtout, qui déterminent si nous les trouvons stressants ou relativement plus tolérables, plus faciles à aborder et à traverser. Notre réaction au stress peut avoir un effet sur notre santé mentale et physique. Il est donc important que nous apprenions à bien faire face efficacement au stress lorsqu’il apparaît. N’essayons pas d’être parfait et ne nous attendons pas à ce que les autres le soient ou que la vie se déroule exactement comme on le voudrait bien, il faut faire avec ce qui se présente…et cela vaut pour tout le monde, sans exception ! Prenons le temps de nous détendre et de rire. On ne rit plus assez. Tout semble tragique. On ne voit que des mines moroses. Réagissons! Oui, respirons !!! Vivons !!! Faisons confiance. La vie est pleine de surprises. Si nous prenons l'habitude d'avoir au moins une pensée positive chaque matin, nous nous donnons chaque fois la chance d'ensoleiller toute notre journée. Heureux ceux qui se plaignent peu et ont de la gratitude pour les petites choses de la vie.


 

Dimanche 15 octobre

Les stars du football sont-elles plus superstitieuses ou croyantes que leurs supporters ? Certains footballeurs sont d’authentiques croyants, qui placent tout ce qu’ils vivent, y compris leur activité sportive, sous le regard de Dieu. C'est un beau témoignage. La provenance des joueurs de premier plan influence notre perception ? Les meilleurs clubs ont dans leurs effectifs une part importante de joueurs d’Amérique du Sud, où il est plus naturel de parler de sa foi. Les Sud-Américains se signent non-stop, ils sont très croyants. Les musulmans d’Afrique du Nord et des Balkans ne sont pas en reste ? Cette diversité religieuse est le reflet de la société. En Suisse, les gens sont bien plus discrets par rapport à leur foi. Cet affichage de croyances n'est pas dérangeant dans les limites d’une joie d’un but marqué ou du désespoir d’une blessure. La foi est là pour aider une personne qui la pratique. Par contre, on ne peut approuver l’exhibitionnisme de quelque forme qu’il soit, religieux ou autre. Dans "la Bible du football" (oui, elle existe), l'auteur qui est un coach international, souligne qu'il faut nuancer les pratiques. "Les joueurs qui pointent l’index vers le ciel, le font en signe de reconnaissance à Dieu ou pour signifier que Dieu est plus important qu’eux. Une façon de rappeler qu’ils ne sont pas un dieu du stade". La preuve: nous avons nos Diables Rouges. Mais n'allez pas en déduire qu'ils ne jouent que pour l'argent, cet autre dieu !

Flash d'informations

UNE NOUVELLE FEUILLE PAROISSIALE
Dès ce mois de février 2017, vous pourrez recevoir votre feuille paroissiale dans votre boîte mail et cela dès sa sortie. Entrez votre nom et votre adresse email dans la case intitulée "Abonnement à la feuille paroissiale" située en haut et à gauche de ce site. N'hésitez pas à vous inscrire !

DEMANDE D'OCCUPATION DE L'EGLISE
Il est maintenant possible de faire votre demande d'occupation de l'église pour manifestion exceptionnele en ligne. Pour ce faire, aller dans le menu "Vie Paroissiale - Administration - Demande d'occupation de l'église pour manifestation exceptionnelle.

Aller au haut